Run for the Whales

Les Romains de l’Antiquité appelaient cela « Costa Balenae » (la côte des baleines). Aujourd’hui le littoral ligure qui s’étend d’Andora à Ventimiglia est plus connu sous le nom de « Riviera dei Fiori », autrement dit la Riviera des fleurs. Les eaux qui se trouvent face à cette Riviera italienne sont pourtant toujours peuplées de baleines. On y trouve notamment le rorqual commun, la deuxième espèce plus grande au monde, le cachalot, le plus grand prédateur au monde, et cinq autres espèces de cétacés y sont également régulièrement observées.

Samedi 3 juin, l’Institut Tethys, en collaboration avec Sanremo Marathon, organisent SAN REMO SEMI MARATHON –  RUN FOR THE WHALES. Celle-ci aura lieu sur la « plus belle piste cyclo-piétonne d’Europe », qui longe la côte sur 24 km. Une course compétitive de 10 km verra s’affronter les coureurs provenant de France et d’Italie entre Arma di Taggia et Sanremo, alors que les simples promeneurs amateurs (enfants, parents, grands-parents, chiens, …) pourront s’essayer à une promenade d’environ 3 km allant du terrain d’athlétisme jusqu’au centre ville de Sanremo.

À l’occasion de ses trente ans, l’Institut Tethys sera l’organisateur principal de cet événement. En plus d’avoir mené des recherches sur les cétacés depuis plus d’un quart de siècle, il fut le premier à proposer l’établissement du Sanctuaire Pelagos aux gouvernements d’Italie, de France et de la Principauté de Monaco.

Il s’agit là d’un patrimoine extraordinaire, qui reste pourtant méconnu. La grande majorité des italiens et des français ignorent autant l’existence du Sanctuaire que des cétacés qui y vivent.

La forte concentration de baleines et de dauphins, ainsi que leur présence à longueur d’année, représente une importante ressource qui augmenterait nettement l’attractivité de la région et qui, grâce à une exploitation durable, pourrait fortement augmenter l’afflux touristique au sein du territoire.

Le bénéficiaire des fonds recueillis au cours de cet événement sera l’Institut Tethys, une organisation à but non-lucratif dédié à la protection et à la recherche sur les cétacés de la Méditerranée, qui en trente ans d’activité a réussi à obtenir d’importants résultats en matière de protection de ces espèces.